Les premiers camions du convoi russe franchissent la frontière

Les gardes-frontières ukrainiens ont commencé jeudi l'inspection des camions du convoi russe d'aide humanitaire bloqué depuis près d'une semaine à la frontière ukrainienne. Selon un journaliste de Reuters, une trentaine de véhicules ont franchi le poste-frontière russe de Donetsk et se trouvent dans le "no man's land" qui sépare les deux pays.

Mais pour l'heure, rien ne permet de dire quand ils pourront franchir le poste-frontière côté ukrainien. "Je suis en mesure de confirmer qu'à 14h15 (13h15 suisses), la partie ukrainienne a entamé les formalités douanières concernant la cargaison humanitaire russe", a confirmé à Kiev un porte-parole des garde-frontières.

Il a assuré en revanche que les camions se trouvaient toujours en territoire russe. Le convoi formé de quelque 260 camions chargés d'aide humanitaire russe à destination des populations civiles de l'est de l'Ukraine a quitté Moscou le 12 août. Il est bloqué depuis une semaine près de Rostov, du côté russe de la frontière.

Parachutistes russes dans l'Est?

Lougansk, située à 70 km environ du poste-frontière, est isolée par la progression des forces régulières et les combats qui les opposent aux séparatistes. L'eau y est coupée depuis une vingtaine de jours, de même que les réseaux d'alimentation électrique et les connexions téléphoniques. On estime qu'un demi-millier de personnes fuient chaque jour la ville, qui comptait naguère quelque 430'000 habitants.

Toujours sur le terrain, Kiev a affirmé jeudi avoir saisi deux blindés d'une division aéroportée russe près du bastion des séparatistes de Lougansk. C'est là que devrait se diriger le convoi humanitaire controversé de Moscou, dont l'inspection vient de commencer.

Si ces informations étaient exactes, il s'agirait de la première preuve de l'implication des forces régulières russes dans le conflit dans l'est de l'Ukraine.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus