Moins de désastres naturels l'an dernier

La Fédération internationale de la Croix-Rouge constate dans son rapport annuel que le nombre de catastrophes naturelles a été le plus bas de la décennie l'an dernier. Le nombre de décès a été inférieur de près de 80% à la moyenne de la décennie.

"2013 a été relativement une bonne année. Mais ces chiffres ne doivent pas faire illusion. Ils n'indiquent pas une tendance significative et il faut continuer à investir dans la réduction des risques", a averti un des auteurs du rapport Terry Cannon.

Il a fait remarquer qu'Ebola va contribuer à alourdir fortement le bilan, cette année, et probablement aussi en 2015. L'épidémie a déjà provoqué la mort de 4500 personnes en Afrique de l'Ouest, alors que l'an dernier 22'452 décès au total ont été comptabilisés à la suite de catastrophes naturelles.

Typhon Haiyan

Les deux catastrophes les plus meurtrières en 2013 avaient été le typhon Haiyan en novembre aux Philippines (44% des décès avec 7986 morts) et le cyclone Phailin en juin en Inde (6054 morts). On est loin des 226'400 morts du tsunami dans l'Océan Indien en décembre 2004 et des 222'570 morts causés par le séisme de janvier 2010 en Haïti.

En 2013, les désastres naturels ont coûté 118,6 milliards de dollars (113 milliards de francs), le quatrième montant le plus bas de la décennie écoulée. Les inondations en Allemagne ont provoqué des pertes estimées à près de 13 milliards de dollars et le typhon Haiyan dix milliards de dollars.

Le nombre de personnes touchées par les 337 catastrophes naturelles enregistrées et les 192 de nature technologique a été le plus bas de la décennie, soit 100 millions de victimes.

/ATS


Actualisé le