Mondial au Brésil: célébrations en Colombie émaillées d'incidents

Les festivités à Bogota entourant la victoire de l'équipe de football de Colombie face à l'Uruguay à la Coupe du monde de football ont été ternies par des incidents dans la nuit de samedi à dimanche. Un premier bilan fait état de 274 rixes et cinq personnes blessées alors qu'un règlement de comptes a fait un mort.

Une femme a été tuée par balle samedi soir dans la capitale. Dans un premier temps, les autorités avaient indiqué que le responsable de ce décès était une personne qui avait tiré en l'air pour fêter la victoire colombienne, avant de rectifier cette version en expliquant qu'elle avait été en fait victime d'un règlement de comptes.

"Le seul incident mortel signalé a été le résultat d'un règlement de comptes. Un tueur à gages sur une moto a tiré sur trois personnes", a indiqué le maire de Bogota par intérim, Ricardo Bonilla.

"Loi sèche"

Après les débuts victorieux de la Colombie face à la Grèce lors du premier match du Mondial au Brésil, les festivités avaient déjà pris une tournure agitée à Bogota avec quelque 3000 rixes et 150 accidents routiers pour un bilan de neuf morts.

La municipalité avait depuis décrété la "loi sèche", c'est-à-dire l'interdiction de consommer de l'alcool les jours de match de l'équipe nationale.

/ATS


Actualisé le