Morsi "en lieu sûr" - Pas de charge retenue contre lui pour l'heure

Le président égyptien déchu Mohamed Morsi se trouve "en lieu sûr", a assuré mercredi un porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Badr Abdelatty. Il ne fait "pour l'heure l'objet d'aucune poursuite" pénale, a précisé le porte-parole.

Après sa destitution le 3 juillet, M. Morsi avait été arrêté et emmené au siège du ministère de la Défense. Un responsable de l'armée avait alors évoqué une détention "préventive" et laissé entendre qu'il pourrait être poursuivi en justice.

Le parquet égyptien a ordonné de son côté l'arrestation du guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, et d'autres hauts responsables de la confrérie dans le cadre des violences qui ont fait plus de 50 morts lundi, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Selon la même source, ils sont accusés d'incitation à la violence, en relation avec ces heurts sanglants survenus devant le siège de la garde républicaine au Caire, durant une manifestation de partisans du président déchu Mohamed Morsi.

M. Badie et d'autres responsables des Frères musulmans sont déjà sous le coup d'un mandat d'arrêt, pour de précédentes violences. Selon un porte-parole des Frères musulmans, aucun n'avait été interpellé à la mi-journée.

Les accusations, dont ils font l'objet, "ne sont rien d'autre qu'une tentative de la police pour mettre fin à la manifestation de Rabaa", a-t-il déclaré, évoquant le rassemblement de militants islamistes aux abords de la mosquée Rabaa Adaoueya, dans le nord-est de la capitale.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes