Mort du forcené de Toulouse - un groupe lié à Al-Qaïda revendique

Le jeune Français qui a tué trois militaires d'origine maghrébine et quatre Juifs, dont trois enfants, dans plusieurs attaques, au sud-ouest de la France, a été tué jeudi lors d'un assaut de la police à l'issue d'un siège de 32 heures. Ces tueries ont été revendiquées par une organisation liée à Al-Qaïda.Le dénouement est intervenu vers 11h30 après un siège entamé la veille à 03h00 autour de l'immeuble toulousain où l'homme d'origine algérienne s'était retranché avec des armes. Âgé de 23 ans, l'ancien délinquant reconverti en moudjahid a affirmé avoir agi sur instruction d'Al-Qaïda. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes