New York: un homme accusé de meurtre relaxé après 17 ans de prison

Un New-Yorkais condamné pour meurtre en 1997 a été libéré mardi après 17 ans passés en prison, le procureur de Brooklyn, aux Etats-Unis, ayant décidé de classer toutes les charges retenues contre lui. L'homme de 53 ans avait toujours clamé son innocence.

Il est le septième condamné exonéré à Brooklyn depuis le mois de mars, à la faveur de la réorganisation d'une "unité spéciale de réexamen des condamnations" (CRU), chargée de revoir quelque 90 condamnations, selon le procureur.

Roger Logan avait été arrêté et condamné pour le meurtre le 24 juillet 1997 de Sherwin Gibbons, tué par balle dans un hall d'immeuble à Brooklyn, après une partie de dés ayant mal tourné quelques jours plus tôt.

Sa condamnation à une peine de 25 ans de prison pouvant aller jusqu'à la perpétuité, avait largement reposé sur le témoignage - désormais mis en cause - d'une voisine.

Sept libérations, onze confirmations

"Dans l'intérêt de la justice, j'ai demandé à la cour de classer la condamnation pour meurtre de Roger Logan", a déclaré mardi le procureur de Brooklyn Kenneth Thompson.

Depuis sa prise de fonctions en janvier, M. Thompson a renforcé et réorganisé la CRU, nommant à sa tête en avril un professeur de droit de l'université de Harvard, Ronald Sullivan. Les effectifs de cette unité ont été augmentés, et elle travaille désormais avec un "panel" indépendant composé d'un avocat et deux anciens procureurs.

La CRU a conduit au classement des charges contre sept condamnés. Mais elle est aussi parvenue, dans onze autres cas, à la conclusion que la condamnation était juste, a précisé mardi M. Thompson.

Une cinquantaine des dossiers en cours de réexamen sont liés aux enquêtes menées par un policier aujourd'hui retraité. L'ancien agent est soupçonné d'avoir utilisé des méthodes illégales pour obtenir des aveux ou des dénonciations, utilisant parfois le même témoin dans différentes affaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes