Nouveau massacre dans un village de la côte syrienne

Les forces et les milices du président al Assad ont tué au moins 50 personnes lors de la prise du village de Baida, sur la côte, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Des femmes et des enfants font partie des victimes.Selon l'OSDH, il se pourrait qu'il y ait plus de cent morts quand le bilan sera définitif. De nombreuses personnes tuées semblent avoir été exécutées, par arme à feu ou à l'arme blanche, précise l'ONG. D'autres corps ont été découverts brûlés.Cette information de l'opposition n'a pu être vérifiée de façon indépendante sur place compte tenu des restrictions à l'information posées par le gouvernement syrien.Attaque de miliciensQuelques heures auparavant, des rebelles avaient attaqué un autobus transportant des miliciens favorables au président Bachar al Assad, les chabbiha, faisant au moins six morts et 20 blessés.En réponse, les forces gouvernementales et les chabbiha ont encerclé Baida et Makreb, deux localités proches de la ville de Banias. Ils les ont pilonné au mortier avant de faire une incursion sur Baida.Ces derniers temps, les forces pro-Assad ont organisé une série d'attaques à partir de Damas et de la ville de Homs, dans le centre du pays, jusqu'à la côte méditerranéenne, place forte de la minorité alaouite à laquelle appartient Bachar al Assad.Héroïnes du journalismeEnfin, la journaliste américaine Marie Colvin et la photojournaliste japonaise Mika Yamamoto qui ont trouvé la mort en couvrant la guerre en Syrie ont été nommées "World Press Freedom Hero", a annoncé jeudi l'Institut international de la presse IPI dont le siège est à Vienne.Les deux femmes font partie des 39 journalistes tués en Syrie en 2012, a précisé l'IPI, qui a décerné ces prix en marge de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus