Nouveau séisme dans une région déjà endeuillée du Pakistan

Un tremblement de terre de magnitude 6,8 a secoué samedi la province pakistanaise du Baloutchistan (sud-ouest). Cette région pauvre peinait déjà à se relever d'une puissante secousse qui a fait plus de 350 morts et rasé des villages entiers, plus tôt cette semaine.

L'épicentre de ce nouveau séisme est situé à 14 kilomètres de profondeur et à 96 kilomètres au nord du district d'Awaran, le plus touché par la secousse de magnitude 7,7 qui a ébranlé cette région mardi, selon l'institut américain de géophysique (USGS).

"Il ne s'agissait pas d'une réplique, mais d'un nouveau séisme", a déclaré à la chaîne privée GEO Zahid Rafi, directeur du Centre national de surveillance sismique du Pakistan. Le centre a de son côté mesuré la magnitude de cette nouvelle secousse à 7,2.

Dans la ville d'Awaran, des patients de l'hôpital local, blessés par le séisme de mardi, se sont précipités à l'extérieur du bâtiment lorsque la terre a tremblé, selon un photographe de l'AFP sur place.

Ressenti à Karachi

Cette nouvelle secousse a détruit des centaines de maisons en briques de boue et endommagé les lignes téléphoniques dans le secteur de Mashkey, situé tout près de l'épicentre, a affirmé un haut responsable local, Abdul Rasheed Baloch.

"De nombreuses personnes sont prisonnières des décombres... Selon nos premières informations, les pertes (humaines et matérielles, ndlr) sont importantes", a déclaré M. Baloch à la chaîne privée GEO, sans donner davantage de précisions.

Le séisme a été ressenti à Karachi, métropole du sud du Pakistan, et à Quetta, capitale provinciale du Baloutchistan, des villes toutes deux situées à plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre, selon des témoins.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes