Nouveaux heurts entre police et manifestants à Istanbul

La police est intervenue samedi soir à Istanbul pour disperser des centaines de manifestants qui tentaient de gagner la place Taksim et le parc Gezi. Ces deux endroits ont été au coeur de la fronde antigouvernementale qui a agité la Turquie au mois de juin.

Les forces de l'ordre ont fait usage de canons à eau, de grenades lacrymogènes et de billes en plastique pour repousser les manifestants dans les ruelles du quartier de Beyoglu, qui jouxte la place Taksim.

Les vastes manifestations contre le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan aux affaires depuis 2002 ont suivi la répression, le 31 mai, d'un collectif protestant contre l'arrachage d'arbres du parc Gezi.

La protestation s'est étendue à des revendications plus larges et à tout le pays puis s'est peu à peu essoufflée dans la seconde quinzaine de juin après l'intervention des forces de l'ordre et la suspension du projet par la justice. Le gouvernement peut encore faire appel de cette décision.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus