Nouvelle percée des anti-européens d'UKIP au Royaume-Uni

Le Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) a réalisé une forte percée lors des élections municipales de jeudi en Angleterre et au Pays de Galles. Il pourrait troubler le jeu politique avant les élections nationales prévues pour 2015.Au cours de ce scrutin local, la formation anti-européenne et anti-immigration UKIP a confirmé qu'elle était un acteur politique incontournable au Royaume-Uni. Elle a obtenu 147 postes de conseillers, contre 8 auparavant. Elle a remporté en moyenne 25 % des suffrages dans les circonscriptions où elle présentait des candidats.Au total, le Labour a lui remporté 538 sièges (+291) sur les quelque 2400 en jeu, selon les résultats des élections publiés vendredi soir. Le scrutin était organisé dans 40 % des conseils locaux du pays.Maintien des conservateurs devantLes conservateurs ont concédé 335 sièges, mais en occupent 1116, payant le prix de leur politique d'austérité. Revers symbolique, ils ont perdu le contrôle du conseil de l'Oxfordshire, la région du Premier ministre David Cameron."Nous devons respecter les personnes qui ont choisi de soutenir" l'UKIP, a réagi M. Cameron, qui avait pourtant classé un jour ce parti parmi les "barjos et les racistes". "Nous allons travailler dur pour reconquérir ces voix", a-t-il assuré.Les résultats mettent un peu plus sous pression les conservateurs du Premier ministre David Cameron, plombés à mi-mandat par leur politique d'austérité.Membre du Parlement européenL'UKIP a déclaré avoir tiré parti de la déception des gens à l'égard des formations traditionnelles - conservateurs, travaillistes et libéraux, qu'il qualifie de partis sociaux-démocrates de gauche."Nous avons trois partis qui n'ont plus la capacité de gouverner notre propre pays, qui nous ont laissés au bord de la faillite et laissé la porte ouverte aux politiques d'immigration," a déclaré sur la BBC le dirigeant de l'UKIP, Nigel Farage."Nous voulons fondamentalement changer la politique britannique. C'est possible," a-t-il dit. Présent au parlement européen, l'UKIP n'a pas de député au parlement britannique.Difficile victoire travaillisteLe Parti travailliste britannique a remporté jeudi une élection législative partielle dans le nord de l'Angleterre, où l'UKIP est arrivé en deuxième position, devant les conservateurs de M. Cameron."Cela démontre que nous sommes un parti sur une trajectoire (ascendante)", s'est réjoui sur la BBC le numéro deux de l'UKIP, Paul Nuttall. "Les électeurs votent pour nous car nous avons remporté la bataille des idées sur l'immigration et sur l'Union européenne".La victoire des travaillistes était attendue dans cette circonscription où ils sont majoritaires depuis 1935 mais, dans le contexte d'une faible participation, le Labour a largement reculé, obtenant à peine plus de 50 % des suffrages.Le président du Parti conservateur, Grant Shapps, a déclaré que son parti avait entendu "haut et fort" le message des électeurs. Le véritable choix lors des prochaines élections nationales de 2015 devra se faire entre le Labour et les Conservateurs, a-t-il dit. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus