Obama va annoncer la fin d'un programme de surveillance

Barack Obama doit annoncer aujourd'hui la fin d'un programme de surveillance consistant à collecter des métadonnées téléphoniques, selon un haut responsable de son administration. Il le fera dans un discours annoncé de longue date sur la réforme des pratiques de l'agence de renseignements NSA.

Dans son allocution prévue à 11h00 (17h00 en Suisse), M. Obama "dira qu'il donne l'ordre d'une transition qui mettra fin au programme de collecte des métadonnées téléphoniques tel qu'il existe actuellement", a indiqué ce responsable sous couvert de l'anonymat. Cette transition aboutira à un système dans lequel l'Etat ne détiendra plus ces énormes quantités d'informations, a-t-il ajouté.

Le programme concerné découle de l'article 215 du "Patriot Act", vaste ensemble de lois sécuritaires votées après les attentats du 11 Septembre. Les opérateurs téléphoniques américains fournissent à la NSA les métadonnées de l'ensemble des appels téléphoniques passés aux Etats-Unis.

Ces métadonnées sont comparables à ce qu'on trouve sur une facture téléphonique: numéro appelé, durée de l'appel, horaire. Mais elles n'incluent ni le nom de l'abonné, ni l'enregistrement des conversations.

Lutte contre le terrorisme

La NSA affirme que cette base de données est indispensable pour repérer d'éventuels complices de suspects terroristes sur le territoire américain. Elle a fait l'objet de 300 recherches en 2012 par les 22 analystes de la NSA habilités à y accéder, selon la direction nationale du renseignement (DNI) et le FBI.

"Le président estime que le programme issu de l'article 215 traite de capacités importantes qui nous permettent de lutter contre le terrorisme, mais que nous pouvons, et devrions préserver ces capacités tout en répondant aux inquiétudes relatives aux libertés publiques et à la protection de la vie privée", a précisé le haut responsable.

Lors de son discours au département de la Justice, M. Obama annoncera aussi que dans l'attente de l'expiration du programme, la consultation de la base de données sera désormais soumise à une "décision de justice", selon la même source.

Le discours de M. Obama, très attendu, intervient sept mois après le début de révélations explosives sur les pratiques de surveillance de l'Etat fédéral américain. Ces révélations sont dues à l'ancien analyste du renseignement en fuite Edward Snowden.

/ATS


Actualisé le