Philippines: l'aide aux victimes est trop lente, admet l'ONU

La cheffe des opérations humanitaires de l'ONU a reconnu jeudi que l'aide aux innombrables survivants du typhon Haiyan qui a ravagé les Philippines était trop lente. De nombreux corps, beaucoup non identifiés, devaient être transportés jeudi vers des fosses communes.

"Je pense que nous sommes tous extrêmement bouleversés d'être au sixième jour et de n'avoir pas pu atteindre tout le monde", a déclaré Valerie Amos à Manille, reconnaissant que l'aide n'avait pas atteint des zones où "les gens ont un besoin désespéré d'aide". "J'espère que dans les 48 heures, cela changera de façon significative".

"La situation est lugubre", a-t-elle commenté au lendemain d'une visite à Tacloban, l'une des villes les plus touchées par le typhon, sur l'île de Leyte.

Les critiques se multiplient

Six jours après le passage de l'un des typhons les plus puissants à avoir touché terre, accompagné de vents à plus de 300 km/heure et de vagues de 5 mètres, les critiques se multiplient sur la lenteur de l'acheminement de l'aide vers les zones ravagées où les survivants oscillent entre colère et désespoir.

A Tacloban, capitale de l'île de Leyte particulièrement meurtrie par le typhon, des milliers de sinistrés privés d'eau et de nourriture tentent de fuir en obtenant une place sur un des rares vols en partance, alors que les ruines de la ville sont toujours jonchées de cadavres, faisant peser des risques sanitaires.

Des dizaines de victimes devraient être enterrées jeudi dans deux fosses communes à l'extérieur de Tacloban. L'une est destinée aux corps identifiés, l'autre aux inconnus, dont les empreintes ont été prises pour tenter de les identifier a posteriori.

Bilan difficile à évaluer

Le bilan du typhon reste difficile à évaluer. L'ONU a évoqué la mort possible de 10'000 personnes dans la seule ville de Tacloban, mais le président philippin Benigno Aquino a estimé ce chiffre "trop élevé", parlant de "2000 à 2500" morts. Le dernier bilan officiel provisoire fait état de 2357 morts et 77 disparus.

/ATS


Actualisé le