Pistorius annonce à la sécurité que "tout va bien" après le meurtre

Oscar Pistorius a assuré que "tout (allait) bien" juste après avoir tué son amie Reeva Steenkamp, a affirmé vendredi son garde de sécurité, auquel il avait tenu ces propos. Le procès du champion paralympique en est à son cinquième jour.

"J'ai parlé (au téléphone) avec M. Pistorius, et il m'a dit 'Sécurité, tout va bien'", a témoigné Pieter Baba qui assurait la sécurité dans la résidence de l'athlète. "C'est alors que j'ai réalisé que M. Pistorius pleurait", a-t-il ajouté.

Alerté par des voisins qui avaient entendu des coups de feu, M. Baba avait appelé Oscar Pistorius pour savoir ce qui se passait dans sa maison d'un lotissement fortifié de la banlieue de Pretoria.

Le corps de Reeva dans les bras

Peu après, "M. Pistorius m'a rappelé, il a juste commencé à pleurer au téléphone", a-t-il ajouté devant le tribunal.

Le responsable de la résidence est alors arrivé, et Pieter Baba s'est rendu lui aussi chez Oscar Pistorius, qu'il a vu sortir portant le corps de sa victime. "Je l'ai regardé, choqué qu'il m'ait dit que tout allait bien, alors que je le voyais porter Reeva", a-t-il témoigné.

Tirs pour se défouler

Par ailleurs, une ex-petite amie d'Oscar Pistorius a raconté comment il avait tiré à travers le toit ouvrant d'une voiture un jour pour se défouler après une altercation avec un policier.

Samantha Taylor a déclaré qu'elle se trouvait avec Pistorius dans une voiture conduite par un ami lorsque celui-ci a été arrêté par la police pour excès de vitesse.

Après que les jeunes gens eurent finalement été autorisés à repartir, Oscar et son ami ont dit vouloir tirer sur un feu de circulation pour se défouler. Finalement, "Oscar a tiré par le toit ouvrant de la voiture (...) Darren et Oscar riaient", a ajouté Samantha Taylor, précisant que le toit était ouvert à ce moment-là.

Voix masculine

Le témoin a également été interrogé par le procureur sur un point crucial des débats depuis deux jours. Il lui a demandé si la voix de Pistorius, lorsqu'il est très en colère ou très anxieux, pouvait être confondue avec celle d'une femme.

"J'ai vu Oscar très anxieux (...) je l'ai entendu crier plusieurs fois contre moi, c'était le son d'une voix d'homme", a affirmé la jeune femme.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes