Plus besoin de protéger le tigre de Tasmanie, il est déjà mort

Tigre de Tasmanie, kangourou-rat du désert ou bandicoot à pieds de porc ont une chose en commun: personne n'en a vu la queue d'un depuis des années. Et pour cause, ces espèces sont éteintes et leur commerce international n'est donc plus interdit.Les 178 pays membres de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites), réunis à Bangkok depuis dimanche, ont retiré jeudi sans vote six espèces australiennes de son annexe I - qui interdit le commerce planétaire. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus