Plus d'un million de personnes menacées par la faim

Plus d'un million de personnes sont menacées par la faim dans les trois pays les plus touchés par Ebola, affirment les agences alimentaires de l'ONU. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est parti mercredi soir en tournée dans ces pays.

L'insécurité alimentaire sévit déjà de manière chronique dans les trois Etats, soulignent dans un communiqué l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Au moment où ces Etats ont besoin d'importer davantage de denrées, ils voient les revenus provenant des produits d'exportation (café, cacao, mines) amputés du fait de l'épidémie.

Outre une intervention alimentaire d'urgence déjà en cours, la FAO et le PAM appellent à "une action urgente pour rétablir les systèmes agricoles dans les trois pays" en fournissant aux populations les plus touchées un accès aux semences et aux technologies permettant de surmonter la pénurie de main-d'oeuvre.

Fouilles au Sierra Leone

Les autorités de Sierra Leone ont de leur côté annoncé qu'elles allaient procéder à partir de ce mercredi à la fouille des habitations pour rechercher des malades de la fièvre Ebola, dans le cadre d'une nouvelle opération pour combattre l'épidémie. Elles imposent également des restrictions aux déplacements à l'intérieur du pays.

Des centaines de travailleurs de santé ont entamé une campagne de porte-à-porte pour sensibiliser la population à Ebola dans l'ouest de la Sierra Leone, la région la plus touchée du pays. "Pour l'instant, nous sommes bien accueillis par les populations", a déclaré Terence Smith, chef d'une équipe d'enquête de voisinage déployée dans le village de Regent, surplombant Freetown, la capitale.

Jusqu'au 31 décembre

"Les gens s'expriment librement et nous disent s'ils ont des malades ou non dans leur entourage", a-t-il affirmé. L'opération est prévue jusqu'au 31 décembre.

La Sierra Leone, la Guinée et le Libéria sont les pays les plus touchés par l'épidémie, qui s'est déclarée en mars dernier. Plus de 18'000 cas ont été confirmés depuis lors, dont près de de 6600 mortels.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus