Pour Medvedev les deux Pussy Riot ne devraient pas être en prison

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé vendredi que les deux jeunes femmes du groupe Pussy Riot, condamnées à deux ans de camp pour une prière anti-Poutine dans une cathédrale, ne devraient pas être en prison, selon les agences russes. M. Medvedev a toutefois indiqué que cette question n'était pas de son ressort."Si j'avais été juge, je ne les aurais pas mises en prison. Tout simplement parce que je trouve que ce n'est pas juste qu'elles soient privées de liberté. Elles ont déjà passé assez de temps en prison comme ça, ça suffit", a-t-il déclaré. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus