Près de 300 interpellations à Paris dans le cadre de la manif'

Les forces de l'ordre ont interpellé près de 300 personnes dans le cadre de la manifestation anti-mariage homosexuel qui a attiré 150'000 protestataires samedi à Paris, selon la préfecture de police. Six personnes ont été légèrement blessées.Après la dispersion de la manifestation, qui s'était déroulée sans incident, plusieurs centaines de fauteurs de troubles ont provoqué dans la soirée de violentes échauffourées pendant deux heures sur l'Esplanade des Invalides.Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a imputé la responsabilité de ces heurts à l'"extrême droite" et à la mouvance identitaire."Ces incidents ont été provoqués par plusieurs centaines d'individus, pour la plupart issus de l'extrême droite et de la mouvance identitaire, qui ont agressé violemment des policiers, dont quatre ont été blessés, des gendarmes, ainsi que des journalistes", selon le communiqué.4500 policiers mobilisésLa police a interpellé 293 personnes, dont 231 ont été placées en garde à vue. La majorité de ces gardes à vue, environ 200, concerne des personnes interpellées aux Invalides.Six personnes ont été légèrement blessées: quatre policiers, un photographe de l'AFP et un manifestant, a précisé la préfecture de police. Au total, 4500 policiers et gendarmes avaient été mobilisés.Malgré l'imposant dispositif de sécurité, une dizaine de militants du groupuscule Génération identitaire sont parvenus à escalader une terrasse du siège du Parti socialiste, déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire "Hollande démission". Interpellés, ils sont repartis en fourgonnette policière, sous les hourras.La manifestation se déroulait trois jours avant la célébration de la première union gay en France. Alors que la police a avancé le chiffre de 150'000 personnes dans les rues de la capitale française, les organisateurs ont pour leur part revendiqué plus d'un million de participants. /SERVICE


Actualisé le