Oscar Pistorius déclaré coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été déclaré coupable d'homicide involontaire vendredi pour la mort de sa petite amie, la juge l'accusant de négligence. Reeva Steenkamp avait été abattue de quatre balles chez le sportif le jour de la Saint-Valentin 2013.

"Accusé levez-vous", a déclaré la juge Thokozile Masipa, avant de signifier au Sud-Africain "la décision unanime de la cour": "(...) il est reconnu coupable d'homicide involontaire".

Le champion paralympique était accusé d'avoir intentionnellement abattu de quatre balles sa compagne chez lui en février 2013 après une dispute et risquait la perpétuité. Il jure depuis le début l'avoir confondue avec un cambrioleur, après avoir entendu un bruit suspect.

Il reste figé

Il a agi "négligemment quand il a ouvert le feu sur la porte des toilettes sachant que quelqu'un était à l'intérieur", a souligné la juge. "Une personne raisonnable dans sa position, avec le même handicap, aurait prévu la possibilité que quelqu'un derrière la porte puisse être tué par les coups de feu et elle aurait pris les mesures pour éviter ces conséquences, ce que l'accusé n'a pas fait".

A l'annonce du verdict, l'athlète de 27 ans - qui avait demandé pardon pendant le procès - est resté figé, regardant fixement dans la direction de la juge. La mère de la victime, les lèvres pincées, est aussi restée de marbre, tandis que son mari s'est renfoncé sur son banc.

Eventuelle peine de prison à définir

L'éventuelle peine de prison dépendra de l'appréciation du juge qui n'en dira de toute façon rien avant trois ou quatre semaines, conformément à la procédure pénale sud-africaine. Cette dernière prévoit un autre mini-procès avant la sentence.

Pistorius a obtenu de rester en liberté sous caution jusqu'à la reprise des audiences le 13 octobre prochain.

L'athlète avait soutenu depuis le premier jour avoir confondu son amie avec un cambrioleur, après avoir entendu un bruit suspect. La juge lui a reproché jeudi d'avoir agi "trop vite", "fait un usage excessif de la force". "Il y avait d'autres moyens de réagir à ce qu'il percevait être une menace pour sa vie", a-t-elle déclaré.

Appel possible

Le parquet sud-africain, qui avait requis la condamnation d'Oscar Pistorius, a exprimé sa déception après le verdict, se réservant la possibilité de faire appel.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus