Quatorze morts dans une bousculade lors d'un hommage à un chanteur

Quatorze personnes sont mortes lors d'une bousculade à Kikwit, dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé le gouvernement de la province du Bandundu. Le drame est survenu lors d'un festival organisé en hommage au chanteur décédé King Kester Emeneya.

"Le bilan provisoire de ces incidents que nous déplorons très sérieusement est de 14 morts, parmi lesquels deux policiers, et 8 blessés. Le gouvernement s'attelle à assurer la prise en charge des victimes", a déclaré le Camille Sesep, porte-parole du gouvernement provincial.

La bousculade s'est produite dans la nuit de jeudi à vendredi au stade de Kikwit, ville de naissance de la star décédée le 13 février à Paris. "A la fin de soirée, il y a eu un mouvement (de foule) qui a provoqué cette bousculade", a indiqué le M. Sesep.

Une enquête a été ouverte pour en déterminer les causes. Quant au festival rendant hommage à King Kester Emeneya, dans le cadre du 40e jour de sa disparition, il a été annulé.

Passion pour la sape

King Kester Emeneya avait chanté plusieurs années dans le groupe Viva la Musica de Papa Wemba, l'un des rois de la rumba congolaise, avant de diriger son propre groupe, Victoria Eleison, qui a fêté en 2012 ses 30 ans de carrière. Il était notamment connu pour les titres "Dikando", "Afimiko", "Wilo Mondo" ou "Surmenage".

Il était aussi célèbre pour sa passion pour le mouvement "sape" (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), qui prise les créations hautes en couleurs de grands couturiers. De son vrai nom Jean Emeneya Mubiala Kwamambu, il a été inhumé le 2 mars à Kinshasa.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus