Quatre morts et deux personnes disparues - Désolation dans le Var

Trois départements du Midi demeuraient en vigilance orange samedi en fin d'après-midi, alors que dans le Var, où quatre personnes ont péri et deux autres sont toujours portées disparues, l'heure était à la désolation. Le premier bilan humain et matériel de ces intempéries est lourd.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu à La Londe-les-Maures, dans le Var, commune meurtrie où deux personnes ont trouvé la mort. Il a confirmé qu'il engageait une procédure de "reconnaissance accélérée de catastrophe naturelle".

Dans ce département, où de nombreuses routes demeurent fermées après des éboulements, l'heure est au deuil et à la désolation. Le bilan est lourd: 4 morts, 2 disparus et des dégâts considérables aux habitations, aux exploitations agricoles et aux petites entreprises.

Météo-France a levé à 16h00 l'alerte orange en Aveyron et en Haute-Corse, laissant l'Aude, les Pyrénées-Orientales et l'Hérault en vigilance. La fin de cette alerte est fixée à 16h00 dimanche.

Fillette de 8 ans disparue

A La Londe-les-Maures, commune d'un peu moins de 10'000 habitants, les recherches ont repris pour retrouver la fillette de 8 ans emportée par une rivière en crue, lors d'un violent orage jeudi. Le corps de sa mère avait été découvert vendredi.

Une autre personne est portée disparue depuis samedi, un homme dont la voiture a été trouvée dans une rivière à La Garde-Freinet, dans le golfe de St-Tropez, et dont la famille est sans nouvelles depuis jeudi.

Le vieux Béziers touché

A Béziers, dans l'Hérault, des maisons du centre ancien ont été touchées. Des évacuations préventives avaient déjà eu lieu.

En Haute-Corse, repassée en vigilance jaune samedi, après 230 interventions vendredi, les dégâts concernent surtout le réseau routier. Les opérations de pompage se poursuivaient samedi, dont une au stade de Furiani, où joue le club de football de Bastia.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes