Quatre survivants de la tuerie d'Utoeya élus députés

Quatre jeunes travaillistes ayant survécu à la tuerie perpétrée par Anders Behring Breivik sur l'île d'Utoeya en 2011 entrent au Parlement norvégien. Trente-trois jeunes qui avaient échappé aux balles de l'extrémiste de droite le 22 juillet 2011 étaient en lice.

Malgré le revers subi par la coalition sortante de gauche de Jens Stoltenberg, quatre d'entre eux ont réussi à se faire élire, a indiqué la porte-parole du groupe parlementaire travailliste. Au total, le parti travailliste a décroché 55 sièges sur les 169 du parlement norvégien.

Accusant ses victimes de faire le lit du multiculturalisme, Breivik avait ouvert le feu sur un camp d'été de la Jeunesse travailliste, faisant 69 morts dans leurs rangs, des adolescents pour la plupart. Peu auparavant, il avait fait exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, faisant huit victimes.

L'extrémiste de droite a été condamné en août 2012 à la peine maximale, soit 21 ans de prison, susceptible d'être prolongée tant qu'il sera considéré comme une menace pour la société.

Sur les 169 députés appelés à siéger dans le nouveau Parlement, seuls trois sont d'origine étrangère, dont l'un représentant le parti du Progrès, une formation populiste anti-immigration dont Breivik a un temps été membre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus