Référendum: feu vert des membres du SPD à une coalition avec Merkel

Le parti social démocrate allemand (SPD) a annoncé que ses adhérents avaient approuvé le projet de gouvernement commun avec les conservateurs. Ils ouvrent ainsi la voix à une réélection d'Angela Merkel pour un troisième mandat de chancelière.

La direction du SPD a annoncé une victoire du "oui" avec près de 76% des voix, dans un vote par correspondance organisé auprès de ses quelque 470'000 adhérents. Malgré de fortes réticences initiales parmi les militants, le président du parti Sigmar Gabriel a réussi à rassembler derrière lui une majorité nette, obtenue avec un taux de participation élevé, proche de 78%.

"Cela fait longtemps que je n'ai pas été aussi fier d'être social-démocrate", a déclaré M. Gabriel, sous les acclamations de centaines de militants du SPD venus de toute l'Allemagne pour aider au dépouillement des bulletins de vote. Il a salué "une fête pour la démocratie".

Grande coalition

Ce résultat met un terme à des semaines de tractations difficiles pour former un gouvernement de "grande coalition" sous l'autorité de la chancelière conservatrice, arrivée largement en tête des législatives du 22 septembre. Les analystes promettent à ce gouvernement une grande stabilité en raison de sa majorité écrasante au parlement.

Mme Merkel doit être réélue chancelière lors d'un vote des députés du Bundestag mardi. Les conservateurs (CDU) ont salué le résultat du vote des militants SPD.

Mesures sociales

Pour convaincre ses troupes, M. Gabriel avait sillonné l'Allemagne depuis deux semaines, à la rencontre des militants de base, vantant les mesures de progrès du contrat de coalition annoncé fin novembre: salaire minimum horaire de 8,50 euros, amélioration des petites retraites, mécanisme de limitation des hausses de loyer.

La composition du nouveau gouvernement de "grande coalition" doit être annoncée officiellement dimanche. Neuf postes seront attribués aux conservateurs (CDU/CSU) et six aux sociaux démocrates.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes