Snowden a fui Hong Kong de peur d'être arrêté

L'ex-consultant de l'agence de renseignement américaine NSA, Edward Snowden, a fui Hong Kong où il s'était réfugié le mois dernier, car il craignait une arrestation et une longue détention, a révélé mardi son avocat hongkongais. Sa trace s'est perdue à Moscou.

Avant même l'émission vendredi par Washington d'un mandat d'arrêt à son encontre, Edward Snowden était convaincu que les autorités de l'ancienne colonie britannique finiraient par lui passer les menottes, affirme son défenseur.

Selon Alberto Ho, l'un des trois conseils de l'Américain pendant son séjour hongkongais, la détention l'aurait privé de ses ordinateurs portables. Cette perspective était "intolérable" pour l'ancien administrateur des systèmes de l'Agence nationale de sécurité dont il a révélé qu'elle espionnait les ordinateurs et les téléphones portables dans le monde entier.

"Très inquiet"

"Il est devenu très inquiet" à l'idée de passer des mois en prison en attendant une décision de justice concernant son extradition vers les Etats-Unis, où il encourt une peine de 30 années de réclusion, a-t-il souligné.

Edward Snowden est arrivé le 20 mai de Hawaï où il travaillait pour un sous-traitant de la NSA. "Il est venu à Hong Kong seul. Il se sentait abandonné et a contacté des organisations des droits de l'homme en lien avec des avocats", a raconté M. Ho.

Installé dans un luxueux hôtel pendant plusieurs jours, il a été repéré par la presse et l'a quitté le 10 juin. Il a ensuite "changé (de lieu) une ou deux fois", la nuit, en toute discrétion, avant de trouver refuge chez un partisan de sa cause.

Téléphones dans le frigo

Il y a une semaine, ses conseils ont organisé un dîner dans cet appartement. Méfiant, M. Snowden a exigé des convives qu'ils laissent leurs téléphones portables dans le frigo.

Les avocats lui ont alors expliqué que la police de Hong Kong pouvait l'arrêter et le placer en détention provisoire et que ses conditions de séjour seraient spartiates, ce qui a fondé sa décision de partir.

Edward Snowden a quitté Hong Kong dimanche pour Moscou. Il a demandé l'asile politique à l'Equateur où il chercherait à se rendre, peut-être via Cuba et le Venezuela. Il est toutefois invisible depuis.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes