Marine Le Pen promet une baisse des impôts dans les villes FN

A quelques jours du 2e tour des municipales, Marine Le Pen a assuré lundi que le Front national fera "baisser les impôts" dans toutes les villes qu'il dirigera. Le parti d'extrême-droite s'attaquera également au "communautarisme" et au "clientélisme".

Les baisses d'impôts seront faites "systématiquement", a déclaré la cheffe du FN, interrogée par RMC sur les premières mesures que prendraient les maires de son parti. "C'est une mesure urgente, compte tenu de la situation", parce que "les Français n'en peuvent plus", a-t-elle ajouté.

Il faudra aussi "mettre fin au communautarisme, mettre fin au clientélisme et nous pourrons le faire parce que justement, nous n'avons pas de clientèle, nous, à la différence de l'UMP et du PS", a poursuivi la dirigeante frontiste.

"Rétablir, dans les limites du pouvoir du maire, la sécurité dans les villes", a-t-elle cité parmi les tâches des maires FN. Ce sera fait "en donnant à la police municipale des instructions qui visent à ne pas se contenter de mettre des contraventions, parce que ça, ça tombe bien souvent sur les honnêtes gens", selon l'eurodéputée.

Dans 315 villes

Le Front National a gagné 472 conseillers municipaux lors des élections municipales de dimanche. Il sera présent dans 315 villes au second tour dimanche prochain, a déclaré lundi son vice-président Florian Philippot.

"C'est plus qu'un pari réussi", a estimé M. Philippot sur i>TELE . "Le FN progresse traditionnellement entre les deux tours, il est capable de progresser et de créer des surprises (...) On va continuer à travailler sur le terrain et faire exploser ce vieux bipartisme qui n'existe plus entre l'UMP et le PS", a-t-il ajouté.

Le numéro 2 du Front National a lui-même viré en tête du premier tour à Forbach (Moselle) avec 35,75%. Il devance le socialiste Laurent Kalinowski (33%), le dissident de l'UMP Eric Diligent (18,99%) et l'UMP Alexandre Cassaro (12,26%).

Le Front national a réalisé dimanche au premier tour des municipales des scores au-delà de ses espérances, en tête dans plusieurs villes et remportant même la mairie de sa ville-symbole, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

/ATS


Actualisé le