Syrie: Obama et Cameron décidés à évincer Bachar al-Assad

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont décidés à "accroître la pression" sur le régime syrien et obtenir le départ à terme du président Bachar al-Assad. Le CICR s'alarme de son côté de la dégradation continue de la situation humanitaire et va doubler son aide d'ici la fin de l'année."Ensemble, nous allons poursuivre nos efforts pour accroître la pression sur le régime, pour fournir de l'aide humanitaire aux Syriens souffrant (du conflit), pour renforcer l'aile modérée de l'opposition et nous préparer à une Syrie démocratique sans Bachar al-Assad", a affirmé Barack Obama lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre britannique David Cameron à Washington.A ses côtés, M. Cameron a appelé la communauté internationale à l'action pour "mettre fin au massacre", alors qu'elle est jusqu'ici en grande partie paralysée par les différends entre les capitales occidentales et la Russie.Armes chimiques "trop médiatisées"Washington a aussi dit continuer de travailler à la collecte d'éléments attestant l'usage d'armes chimiques en Syrie. Londres n'exclut d'ailleurs pas de prendre des initiatives plus vigoureuses en raison de l'accumulation des preuves.Interrogé à Genève sur l'utilisation de telles armes en Syrie, le chef des opérations du CICR pour le Proche-Orient Robert Mardini a affirmé de son côté "n'avoir pas d'information de première main".Il a précisé que l'organisation ne fera pas d'enquêtes sur ce dossier. "Ce n'est pas notre rôle", a-t-il dit. En outre, le CICR juge que cette question est "trop médiatisée" par rapport aux horreurs quotidiennes. "C'est une question politique et nous ne voulons pas jeter de l'huile sur le feu", a affirmé M. Mardini. Appel à l'aide du CICRLe responsable a par ailleurs déploré que "le conflit (soit) devenu une catastrophe humanitaire majeure. Les combats s'intensifient et s'étendent. L'aide humanitaire sur le terrain parvient de moins en moins à répondre aux besoins", a-t-il dit,Dans ce contexte, le CICR a décidé de pratiquement doubler son aide d'ici la fin de l'année. Il a lancé un appel en vue de réunir 62,3 millions de francs supplémentaires. Ces fonds portent le budget total de son action en Syrie à 101,3 millions de francs, soit l'opération la plus importante du CICR pour 2013. /SERVICE


Actualisé le