Syrie: une attaque contre le président Assad démentie

Le président syrien Bachar al-Assad est apparu jeudi à la télévision priant à la mosquée pour la fête de l'Aïd al-Fitr. Des milices ont affirmé avoir attaqué le convoi du président alors qu'il se rendait dans le lieu de culte au centre de Damas, ce que les autorités ont démenti.

La télévision a montré M. Assad dans la mosquée, assis à même le sol aux côtés d'autres dignitaires, décontracté et souriant. "Ô Dieu, accordez le succès au président Assad, pour le bien du pays", a affirmé à la fin de la prière, l'imam de la mosquée.

Le président syrien fait rarement des apparitions en public depuis le début du conflit, déclenché en mars 2011.

Deux brigades rebelles, dont l'une est affiliée à l'Armée syrienne libre (ASL) , et des chaînes arabes satellitaires ont rapporté que des tirs avaient visé le matin le convoi de M. Assad dans le quartier huppé et ultra-sécurisé de Malki, dans le centre de Damas, là même où le président a son appartement et ses bureaux. L'une de ces milices a affirmé voir "touché" le convoi.

Informations "mensongères"

C'est dans ce secteur que se trouve la mosquée, où le chef de l'Etat a participé le matin à la prière du Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a, sans plus de détails, fait état de chute d'obus à Malki.

Aussitôt après la diffusion des informations sur une attaque contre le président, le ministre syrien de l'Information Omrane al-Zohbi est intervenu à la télévision officielle pour les dénoncer comme "mensongères et trompeuses".

Les informations sur une attaque sont "une projection des rêves et des illusions de certains médias et des gouvernements qui se tiennent derrière eux", a-t-il dit, les qualifiant de "blague". L'année dernière, M. Assad avait aussi participé à la prière de l'Aïd dans une mosquée de Damas.

/SERVICE


Actualisé le