Trente-trois morts dans un bombardement et des violences

Trente-trois personnes ont été tuées mardi dans des violences à travers l'Irak, dont 18 dans un bombardement sur la ville de Fallouja, selon des responsables médicaux et des services de sécurité. Cette ville située à 60 kilomètres à l'ouest de Bagdad est tenue depuis début janvier par des insurgés.

Le bombardement, qui s'est produit à la mi-journée, a touché un marché, des bureaux municipaux et les environs de l'hôpital, selon un correspondant de l'AFP à Fallouja.

Cette ville ainsi que des secteurs de de Ramadi, 40 km plus à l'ouest, échappent depuis début janvier au contrôle des autorités. L'armée irakienne bombarde régulièrement la ville et a tenté plusieurs offensives au sol pour tenter de la reprendre.

L'armée affirme viser des caches d'insurgés lors de ses bombardements, mais des habitants et groupes de défense des droits de l'Homme affirment que les civils en sont les premières victimes.

Human Rights Watch (HRW) a accusé le mois dernier l'armée de larguer des barils d'explosifs sur des zones d'habitation et d'avoir visé l'hôpital de Fallouja, en violation des lois internationales.

Ailleurs dans le pays, des attaques et assassinats ont fait 15 morts mardi, ont indiqué des responsables médicaux et des services de sécurité.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus