Trois attaques font vingt-quatre morts à Bagdad

Trois attentats, dont l'un perpétré devant le ministère des Affaires étrangères, ont fait mercredi 24 morts à Bagdad. Ces attaques interviennent au moment où les forces de sécurité poursuivaient leurs opérations pour reprendre aux insurgés des secteurs à l'ouest de la capitale.

Les trois attaques, survenues en pleine heure de pointe dans le centre-ville, ont également fait 30 blessés, selon deux responsables des services de sécurité et une source médicale.

Un attentat a été perpétré devant le ministère des Affaires étrangères, aux abords de la zone verte, secteur fortifié de la capitale où se trouvent notamment le Parlement et l'ambassade des Etats-Unis. Selon les deux responsables de la sécurité, l'attaque a été menée à l'aide d'une voiture piégée, mais des témoins sur place parlent d'un kamikaze.

Une deuxième attaque devant un restaurant a été menée par un kamikaze et un troisième attentat, à la voiture piégée, a visé un marché de pièces détachées automobiles.

L'étreinte de la mort

Le bilan aurait pu être plus lourd si les services de sécurité n'avaient pas désamorcé une bombe près du siège du ministère du Pétrole, également dans le centre-ville.

Des traces de sang et des lambeaux de chair étaient visibles sur le sol dans le secteur du restaurant. Des soldats ont affirmé qu'un de leurs camarades avait étreint le kamikaze pour tenter de sauver les autres.

Attaques non revendiquées

Aucun groupe n'a revendiqué dans l'immédiat les attaques de mercredi. Mais des groupes sunnites, notamment l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), ont revendiqué à plusieurs reprises des attentats coordonnés dans la capitale visant civils et forces de sécurité.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus