Un automobiliste percute volontairement des piétons à Dijon

Un automobiliste a été placé en garde à vue dimanche soir après avoir délibérément percuté une dizaine de piétons à Dijon. Il a blessé sérieusement deux d'entre eux, ont indiqué les autorités. Le conducteur aurait crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand) pour justifier son geste.

Vers 20h00, l'homme d'une quarantaine d'années a percuté en cinq endroits de la ville des groupes de piétons. Il a pu être interpellé par la police. Selon des témoignages, il aurait dit avoir agi pour les "enfants de Palestine". Cet homme, connu des services de police pour des faits de délinquance.

Selon le porte-parole du ministère français de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, citant des témoins, "l'homme aurait crié Allah Akbar (...) et aurait aussi revendiqué son geste en pensant aux enfants de Palestine, mais ce sont des choses assez confuses pour l'heure, il va falloir affiner tout ça ",

L'enquête devra notamment déterminer les motivations de cet automobiliste et si son discernement était altéré au moment des faits, a-t-il ajouté.

Cette agression survient au lendemain de l'attaque d'un commissariat dans une autre localité du centre du pays, Joué-lès-Tours, où l'assaillant avait blessé trois policiers à coups de couteau en criant également "Allah Akbar" avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

Dimanche soir, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a estimé à l'antenne de la télévision TF1 que l'agresseur de Joué-lès-Tours, qui s'était converti à l'islam, semblait "à la fois très mystérieux et très déstabilisé". La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur ce premier incident, qui s'oriente vers l'islamisme radical.

/ATS


Actualisé le