Un leader de l'opposition battu lors d'une manifestation à Kiev

L'ancien ministre ukrainien de l'Intérieur et l'une des figures actuelles de l'opposition, Iouri Loutsenko, était hospitalisé samedi à Kiev pour commotion cérébrale. Il avait été battu la veille lors de heurts entre des manifestants pro-européens et la police.

"Les médecins ont constaté une commotion cérébrale" chez M. Loutsenko, a déclaré l'ex-ministre ukrainien de la Santé et député actuel du parti au pouvoir, Iouri Poliatchenko, qui s'est rendu à l'hôpital.

Hospitalisé au début en soins intensifs, "Iouri Loutsenko est actuellement en état stable. Il a été transféré vers une chambre d'hôpital ordinaire", a précisé M. Poliatchenko, cité par les médias ukrainiens.

Selon la femme de l'opposant, Irina Loutsenko, son mari a été frappé à coups de matraque par la police, alors qu'il tentait de mettre fin aux violences qui avaient éclaté entre manifestants et policiers.

Quelques centaines de manifestants s'étaient rassemblés vendredi soir à Kiev devant un tribunal qui avait condamné un peu plus tôt à six ans de prison trois hommes accusés d'avoir voulu faire sauter en 2011 une statue de Lénine près du principal aéroport de la ville.

Jets de pierres

Selon la télévision publique russe, les manifestants ont assailli à coups de pierres les forces anti-émeutes déployées sur place et tenté d'empêcher les fourgons de police d'emmener en prison les trois hommes condamnés. Les forces anti-émeutes ont alors riposté en tirant notamment des gaz lacrymogènes sur les manifestants.

La télévision ukrainienne a montré plusieurs personnes transportées sur des brancards vers une ambulance à la suite des heurts entre la police et les manifestants.

Outre M. Loutsenko, 17 opposants ont été blessés dans les heurts, dont onze ont été brièvement hospitalisés, selon la mairie de Kiev. Pour sa part, le ministère de l'Intérieur a affirmé que 20 policiers avaient été blessés.

Les sites d'information de l'opposition ukrainienne ont publié des photos et des vidéos montrant M. Loutsenko avec un bandage sur la tête et un grand pansement sur l'oeil droit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes