Un lycéen armé prend des élèves en otage à Moscou et fait 2 morts

Un lycéen armé a fait irruption lundi dans son école de Moscou et pris plus de 20 élèves en otage. Un policier et un enseignant ont été tués, a indiqué le ministère russe de l'Intérieur. Le jeune homme a été neutralisé par la police.

Ces événements se sont produits alors que les mesures de sécurité ont été renforcées dans les écoles à l'approche des Jeux Olympiques d'hiver (JO) qui doivent être lancés vendredi dans la station russe de Sotchi, au bord de la mer Noire et du Caucase.

Le maire de Moscou a aussitôt ordonné une révision des mesures de sécurité dans les établissements scolaires. "Des systèmes de vidéosurveillance, de gardiennage financés par la ville ont été crées. Pourtant visiblement ces mesures ne sont pas suffisantes", a-t-il déploré, cité par l'agence Interfax.

Le président Vladimir Poutine a pour sa part qualifié ces événements de "tragédie" en ouvrant une séance du Conseil présidentiel pour la culture et les arts, mais n'a eu aucun mot sur les défaillances en matière de sécurité.

"Il faut éduquer la nouvelle génération de spectateurs pour qu'ils aient un bon goût artistique (...). Si nous avions fait cela dûment, alors il n'y aurait peut-être pas eu de tragédie comme celle de Moscou aujourd'hui", a-t-il déclaré, cité par l'agence officielle Itar-Tass.

Armé de deux fusils

Le jeune homme, armé de deux fusils, a fait irruption lundi aux alentours de midi dans l'école 263, située dans un quartier dortoir du nord de Moscou.

Menaçant le gardien de l'établissement, il est entré dans une classe où se déroulait un cours de biologie et où se trouvaient plus d'une vingtaine d'élèves, âgés d'une quinzaine d'années, et un enseignant. Le gardien est parvenu à enclencher l'alarme pour prévenir les secours.

Au moment où des renforts des forces de l'ordre arrivaient, le jeune homme a ouvert le feu, tuant un enseignant de géographie et un policier. Un autre policier a été blessé et évacué par hélicoptère.

/ATS


Actualisé le