Une adolescente canadienne reconnue coupable de proxénétisme

Une adolescente canadienne a été reconnue mercredi coupable d'avoir forcé d'autres jeunes filles, dont la plus jeune avait 13 ans, à se prostituer. Elle encourt jusqu'à 14 ans de prison.

L'accusée était poursuivie avec deux autres adolescentes, toutes âgées entre 15 et 16 ans au moment des faits en juin 2012, pour avoir attiré par les réseaux sociaux d'autres jeunes filles de 13 à 17 ans dans un pavillon de la banlieue d'Ottawa. Sous la menace et le chantage, ces dernières étaient contraintes à se prostituer avec des clients adultes.

Le parquet avait retenu 74 chefs d'inculpation, dont trafic de personnes, enlèvement, séquestration, vol, agression sexuelle, menaces et enfin fabrication et diffusion de pornographie enfantine.

Droguées et battues

Les deux autres coaccusées, qui ont déjà plaidé coupable dans cette affaire, étaient accusées par la police d'avoir drogué les jeunes filles, puis de les avoir battues avant de les contraindre à avoir des relations sexuelles.

La plus jeune des accusées a été condamnée à trois ans d'emprisonnement, peine maximale pour les mineurs. La juge a rejeté une recommandation de peine d'un an pour l'autre adolescente en l'estimant trop clémente.

C'est par le réseau social Facebook que les adolescentes avaient attiré leurs victimes dans une maison avant de leur proposer alcool et médicaments. En cas de refus de se soumettre à la prostitution, les jeunes filles étaient violentées. Photographiées nues avec des téléphones portables, un chantage était exercé pour les forcer à se prostituer.

/ATS


Actualisé le