Une foule d'Israéliens commémorent le meurtre de Yitzhak Rabin

Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées samedi soir à Tel-Aviv pour marquer le 18e anniversaire de l'assassinat de l'ancien premier ministre Yitzhak Rabin.

Les manifestants étaient en majorité des adolescents, issus des mouvements de jeunesse, qui étaient largement présents, toutes tendances politiques confondues. Ils portaient des pancartes avec des portraits d'Yitzhak Rabin et des slogans de soutien à la démocratie et contre le racisme et l'intolérance comme "Faisons cessez le prix à payer, défendons la démocratie".

Des juifs extrémistes se livrent, sous l'appellation du "Prix à payer", à des agressions, généralement sur des villageois palestiniens ou arabes israéliens, en représailles à des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts ou à des actes attribués à des Palestiniens.

Le petit-fils de Yitzhak Rabin, Yonatan Ben-Artzi, s'est adressé à la foule, en interpellant le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Mon grand-père a été assassiné pour la paix, et vous nous devez à tous la paix", a-t-il lancé.

Cérémonie officielle mardi

"Vous avez une chance unique de profiter de la situation mondiale pour faire la paix. Cela ne sera pas facile ou populaire, mais c'est votre tour de boucler la boucle et de nous amener la paix", a-t-il ajouté.

Selon les chaînes de télévision, environ 30'000 personnes ont participé au rassemblement sur la place où Yitzhak Rabin a été tué le 4 novembre 1995 de trois balles dans le dos par un extrémiste de droite, à l'issue d'un rassemblement pacifiste à Tel Aviv. L'assassin voulait faire capoter les accords conclus en 1993 par M. Rabin avec les Palestiniens.

Les organisateurs ont souhaité que le rassemblement ait lieu cette année à une date plus proche de l'anniversaire de l'assassinat de M. Rabin dans le calendrier hébraïque, qui sera marqué la semaine prochaine. Une cérémonie officielle aura lieu mardi au cimetière où l'ancien premier ministre est inhumé à Jérusalem.

/SERVICE


Actualisé le