Doris Leuthard veut augmenter la surtaxe sur les huiles minérales

Doris Leuthard estime qu'il faudrait investir entre 1 et 1,3 milliard de francs par an pour les routes nationales. Et comme les automobiles sont devenues moins gourmandes en carburant, la ministre des transports songe à augmenter la surtaxe sur les huiles minérales.Cette surtaxe n’a pas augmenté depuis 1974, signale Mme Leuthard dans un entretien paru dans la "SonntagsZeitung" et dans "Le Matin Dimanche". La ministre des transports ne précise toutefois pas le montant de la hausse puisqu'il reviendra, le cas échéant, au Conseil fédéral de le décider.Les routes nationales et le trafic d'agglomération devraient être financés par un fonds permanent sur le modèle de celui prévu pour le rail. Le Conseil fédéral a chargé en janvier le Département des transports de préparer un projet dans ce sens.Le gouvernement souhaite traiter le rail et la route de façon similaire. Selon lui, un fonds pour les routes nationales améliorerait la fiabilité de la planification et des réalisations à long terme, ainsi que la transparence. L'actuel pilotage des projets est entravé par diverses dépendances et interdépendances."Pot commun""L’exploitation, l’entretien, l’extension du réseau et la suppression des bouchons seront payés par un pot commun", explique Doris Leuthard dans ces journaux dominicaux. "Le Conseil fédéral pourra établir un programme de construction pluriannuel. Et le Parlement décidera de ce qui devra être réalisé et financé.""Il est évident qu’il faudra plus d’argent pour entretenir les routes nationales. Les voitures utilisent moins d’essence, le revenu de la taxe sur les huiles minérales baisse, alors que les coûts de maintenance ont doublé depuis 1990",La surtaxe sur les huiles minérales grève les carburants tels que l’essence. Cette surtaxe s’élève à 300 francs par 1000 litres, quel que soit le carburant. Elle a rapporté 2,007 milliards de francs en 2012. /SERVICE


Actualisé le