Eric Stauffer n'aurait pas tout dit à la chancellerie d'Etat

Comme les autres candidats à l'élection complémentaire du Conseil d'Etat genevois du 17 juin, Eric Stauffer a dû donner des informations sur sa situation personnelle. La chancellerie, qui les a considérées comme inexactes, les a modifiées. Eric Stauffer conteste le volet concernant son endettement.La chancellerie d'Etat est ainsi en possession de documents de l'Office des poursuites qui indiquent que le candidat du Mouvement citoyens genevois (MCG) fait l'objet de 43 actes de défaut de biens pour un montant total de 140'000 francs. Eric Stauffer a réaffirmé mercredi à l'ats que ce chiffre était faux à ses yeux. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes