Le Conseil d'Etat neuchâtelois bascule à gauche

Le Conseil d'Etat neuchâtelois a basculé à gauche au terme du 2e tour de l'élection dimanche. Les trois candidats socialistes ont passé la rampe, ainsi que le PLR Alain Ribaux et l'UDC Yvan Perrin. La participation s'est élevée à 40,18%, contre 34% au 1er tour.Les candidats du PS Laurent Kurth (28'834 suffrages) et Jean-Nat Karakash (28'333) sont arrivés en tête. Ils sont suivis du libéral-radical Alain Ribaux (27'130) et du démocrate du centre Yvan Perrin (24'895).La socialiste Monika Maire-Hefti (24'530), qui figurait au 6e rang avant les votes des villes, a finalement ravi la 5e place au PLR sortant Thierry Grosjean (21'794). Perrin soulagé"C'est un grand soulagement", a déclaré le conseiller national Yvan Perrin une fois les résultats définitifs connus. "J'appréhende cette tâche avec grande humilité", a-t-il ajouté, très ému. Il a estimé qu'il n'avait aucun antagonisme avec les autres élus du Conseil d'Etat. "Il faut privilégier l'esprit d'équipe", a ajouté M. Perrin, qui n'a pas caché son intérêt pour le Département de la gestion du territoire. Il a admis qu'il nourrissait un peu d'anxiété par rapport à ces quatre prochaines années, évoquant un grand mélange de sentiments. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus