Suisse-Chine: nouveau pas en direction d'un accord de libre-échange

La Suisse et la Chine ont signé vendredi près de Berne le protocole d'entente sur un accord de libre-échange entre les deux pays lors de la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang. Un nouveau cap a ainsi été franchi dans les négociations. Johann Schneider-Ammann espère signer l'accord cet été.Le principal protocole d'entente concerne la conclusion des négociations pour un accord de libre-échange entre les deux pays. Quatre autres protocoles sectoriels s'appliquent respectivement au secteur bancaire, au secteur horloger, ainsi qu'au développement durable et au changement climatique. Un accord académique a également été signé.Le président de la Confédération Ueli Mauer a commenté ces signatures lors d'une conférence de presse qui s'est tenue au domaine du Lohn, à Kersatz (BE). "Cela représente une importante étape dans les relations entre les deux pays", a-t-il déclaré. Les conseillers fédéraux Johann Schneider-Amman et Didier Burkhalter étaient également présents."Après trois ans de discussions, nous avons enfin un résultat sur la table", a quant à lui résumé le Premier ministre chinois Li Keqiang, accompagné par une importante délégation. Les discussions sur un accord de libre-échange ont démarré lors de sa visite de 2010.Sujets brûlants"Nous avons parlé de la formation, de la recherche, de la santé et des droits de l'homme", a déclaré Ueli Maurer, en insistant quelque peu sur le dernier sujet. Les "sujets brûlants" de l'actualité ont également été abordés, a ajouté le conseiller fédéral. Au terme de la conférence de presse, le Premier ministre chinois a quitté la salle sans qu'aucun journaliste ne puisse lui poser une seule question.La Suisse est le deuxième pays européen à vouloir signer un accord de libre-échange avec la Chine. Pekin et l'Islande ont signé un accord de ce type le mois dernier.Rencontre "entre amis"Plus tôt dans la journée, le Premier ministre chinois a rencontré Johann Schneider-Ammann lors d'un déjeuner à Zurich. A cette occasion, le ministre de l'économie a annoncé qu'il espère signer l'accord de libre-échange au mois de juillet.Le premier ministre chinois Li Keqiang a profité de la présence de nombreux banquiers pour annoncer le lancement d'un dialogue dans le domaine financier. L'expertise helvétique servira à la Chine pour renforcer son propre secteur. Le chef du gouvernement chinois a qualifié à cette occasion la Suisse de "capitale financière mondiale". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus