Du goudron et des plumes - Pauvreté d'après

Les files d'attentes pour recevoir de la nourriture risquent encore d'être longues après la crise (ici en Italie). EPA/CESARE ABBATE Les files d'attentes pour recevoir de la nourriture risquent encore d'être longues après la crise (ici en Italie). EPA/CESARE ABBATEY

On va se souvenir rapidement comment s'embrasser, se serrer et se faire la bise... quand la crise sera terminée. Mais les mauvaises habitudes vont aussi nous revenir très vite, c'est certain. Une de ces mauvaises habitudes, c'est d'oublier la gravité de la situation pour pointer du doigt ceux qui ne s'en relèveront pas. Le commentaire de Léandre Berret: 


Actualisé le