Du producteur au consommateur: à qui profitent les labels alimentaires?

 Une soixantaine de labels alimentaires fleurissent sur nos emballages.

Les labels alimentaires doivent permettre aux producteurs de garantir aus consommateurs la qualité des produits mis en vente. Respect des lois, du climat, origine contrôlée, commerce équitable, font partie des critères le plus souvent mis en avant. La Suisse compte une soixantaine de ces labels. De quoi s'y perdre. Sorti(e) de boîte lance le débat: à qui profite en premier ces garanties de qualité? Sont-elles trop nombreuses? Respectent-elles toujours leurs engagements? On en parle avec:

  • Jacques Demierre, gérant d’IP Suisse.
  • Olivier Boillat, responsable des services pour la Fédération rurale interjurassienne.
  • Marc Treboux, membre de la commission Agriculture à la Fédération romande des consommateurs et ancien chimiste cantonal de Neuchâtel.

Un débat animé en direct de la Foire du Jura à Delémont:

Intégralité de l'émission

20.10.2016 - 15:22
Actualisé le 21.10.2016 - 09:35