3e mi-temps : bilan du premier tour

Arrivé début novembre, il est temps de dresser le bilan du premier tour sur les talus de la ...
3e mi-temps : bilan du premier tour

Arrivé début novembre, il est temps de dresser le bilan du premier tour sur les talus de la région

Les footballeurs des talus ont rangé leurs crampons ce week-end. Après un dernier galop, plusieurs enseignements sont à tirer au moment de passer l’hiver au chaud. 

Commençons par la 2e ligue interrégionale. Les équipes de la région font plutôt bonne figure. Moutier est 6e à quatre points du podium, Cornol 8e à égalité avec Tavannes-Tramelan, tous deux à huit points de la barre. Mention spéciale aux Ajoulots qui ont su faire les points qu’il fallait avec beaucoup de métier dans cette nouvelle catégorie de jeu.

En 2e ligue, Courgenay et Develier s’apprêtent à passer un hiver bien plus agréable que la saison dernière. Les Ajoulots peuvent même rêver tout haut puisqu’ils pointent à la 3e place du classement, à un point du leader Kirchberg. Un peu plus bas, 5e, on retrouve Develier, qui, du haut de ses 18 points, peut voir venir. Boncourt et Courtételle avec respectivement 16 et 15 points ont sauvé les meubles, alors que Courroux est sous la barre. Les Loups sont avant-derniers avec un point de retard sur la barre. Leur irrégularité et l’infirmerie bien garnie n’a pas épargné les protégés de Claude Ciocchi. Mais le printemps est encore long et l’effectif du FCC a sa place en 2e ligue.

En 3e ligue, le FC Vicques a déjà un pied en finale. Les footballeurs des Prés Ronds ont réalisé un sans-faute dans le groupe 7. 12 matchs et 12 victoires. Les joueurs de Giovanni Migliano peuvent voir venir avec neuf points d’avance sur l’autre gros poisson du groupe, Bévilard-Malleray, qui a titubé à plusieurs reprises. En bas du tableau, la lutte pour le maintien s’annonce épique entre trois des quatre néo-promus : Courtelary partira en mars avec le plus de contraintes. La lanterne rouge compte trois points de retard sur La Courtine 10e et quatre sur Courroux 9e. Après plusieurs changements dans son effectif, Belprahon est aussi au plus mal avec la place d’avant-dernier et un retard d’un point sur La Courtine.

Dans un groupe 8 bien plus compétitif, le trio de tête n’a pas fini de se tirer la bourre. Avantage à Diaspora qui passera l’hiver en tête devant le duo Haute-Ajoie et Franches-Montagnes. Ces trois grosses cylindrées ont toutes mené la vie dure à des équipes de deuxième ligue en préparation ou en coupe, tout comme d’ailleurs Fahy, bourré de talent mais inconstant et distancé par ce trio à la pause. C’est dire le niveau de ce groupe 8. En bas du classement, la lutte restera serrée au printemps. Lugnez et Alle font office de mauvais élèves avec respectivement 4 et 3 points de retard sur un trio formé par Glovelier, Delémont et Porrentruy. Juste un peu plus haut, Chevenez et Courtemaîche ne sont pas non plus tirés d’affaire. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus