Vers un lifting de la Férouse

Le FC Haute-Ajoie projette d’agrandir et de réfectionner son terrain de football à Grandfontaine ...
Vers un lifting de la Férouse

Le FC Haute-Ajoie projette d’agrandir et de réfectionner son terrain de football à Grandfontaine et d’y installer l’arrosage automatique

Le terrain de football du FC Haute-Ajoie devrait être élargi au Nord (derrière les bancs de touche) et être équipé d'un arrosage automatique. Le terrain de football du FC Haute-Ajoie devrait être élargi au Nord (derrière les bancs de touche) et être équipé d'un arrosage automatique.

Le stade de la Férouse devrait perdre sa déclivité. Le FC Haute-Ajoie prévoit d’y donner un coup de neuf au cours de l’hiver prochain. Il entend l’agrandir et totalement le réfectionner. L’aire de jeu située à Grandfontaine gagnerait quatre mètres de largeur pour atteindre les dimensions officielles demandées par les instances du football suisse (100 x 64 m). « Depuis 1974, ces infrastructures n’ont guère évolué au niveau du foncier », constate Eric Quiquerez. Le président du club veut ainsi offrir de meilleures conditions de jeu à ses troupes. Il faudra créer un mur en gabions au nord du terrain pour gagner en largeur. Un pare-ballons y sera érigé sur toute la longueur. Ce projet doit obtenir l’aval de l’assemblée communale de Grandfontaine le 25 juin, car le FC Haute-Ajoie a besoin du cautionnement de la commune pour contracter un emprunt bancaire. Les travaux se montent à près de 400'000 francs.

L'élargissement se ferait au Nord, sur ce talus, avec la création d'un mur de gabions pour gagner quelques mètres. L'élargissement se ferait au Nord, sur ce talus, avec la création d'un mur de gabions pour gagner quelques mètres.

L’écologie intégrée au projet

En plus de cet agrandissement et de cette réfection, le FC Haute-Ajoie projette d’installer un arrosage automatique sur son terrain de jeu. Et il pense à la planète. « On a de gros problèmes au niveau de l’eau, ces dernières années, en cas de sécheresse », détaille Eric Quiquerez. C’est pourquoi le club veut récupérer l’eau de pluie des toits des bâtiments communaux et la stocker dans deux citernes pour alimenter son arrosage automatique. Si l’assemblée donne son aval, les travaux seront lancés l’hiver prochain. Le terrain sera inutilisable durant le printemps. Le FC Haute-Ajoie étudie plusieurs pistes pour y remédier. /msc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus