L’AJF est « prise entre deux feux »

Le président de l’Association jurassienne de football Jacky Borruat livre son regard sur la ...
L’AJF est « prise entre deux feux »

Le président de l’Association jurassienne de football Jacky Borruat livre son regard sur la reprise des championnats de football amateur, dont le Conseil fédéral a ouvert la voie mercredi en proposant de nouveaux assouplissements

Les pelouses de la région pourraient revivre d'ici le mois de juin. (Photo: archives) Les pelouses de la région pourraient revivre d'ici le mois de juin. (Photo: archives)

La saison du football amateur ne sera, à priori, pas blanche. Les assouplissements proposés mercredi par le Conseil fédéral ouvrent la voie à une reprise des championnats. Ils sont en consultation auprès des cantons jusqu’au 26 mai pour une entrée en vigueur le 31 mai. Les compétitions pourraient donc reprendre début juin pour se terminer le 4 juillet, comme le prévoit le plan de l’Association suisse de football. L’enjeu serait de terminer le premier tour pour sacrer des champions, ainsi que valider des promotions et des relégations.


Des intérêts différents

Dans la région, cette reprise ne fait pas l’unanimité : « Nous sommes pris entre deux feux », lance d’emblée Jacky Borruat, le président de l’Association jurassienne de football. Pour lui, beaucoup d’éléments plaidaient pour l’arrêt de la saison, mais la reprise était plébiscitée par les associations régionales alémaniques. « D’un point de vue sportif, cela n’est pas idéal. Cela fait sept mois que les équipes ne peuvent pas s’entraîner normalement, obligées d’être à 15 au maximum et d’éviter les contacts », explique-t-il. L’équité pourrait également être mise à mal. La majorité des formations ont au moins encore un match à jouer, certaines en ont quatre. Des clubs pourraient ainsi mixer leurs équipes en fonction des enjeux en présence. Plusieurs d’entre eux avaient d’ailleurs envoyé fin avril une lettre aux instances nationales et régionales pour demander l’arrêt immédiat de la saison.

D’un autre côté, Jacky Borruat comprend aussi la position des clubs bien classés, qui verraient une nouvelle promotion éventuelle s’envoler en cas de 2e saison blanche consécutive. « Il y a eu un questionnaire envoyé au 1'400 clubs de Suisse. Nous avons eu 35% de réponses, et elles étaient assez partagées entre reprise et arrêt. Il y a un règlement et il faut s’y plier, mais il faudrait à l’avenir définir une date butoir pour une reprise », concède-t-il. 

L’AJF planche sur un calendrier entre le 12 juin et le 4 juillet. Il s’agira de terminer le premier tour des championnats, et de disputer la Coupe jurassienne, la Coupe bernoise, ainsi que les qualifications pour la Coupe de Suisse. Les rencontres pourraient se tenir devant 300 spectateurs. Les clubs devraient élaborer un concept de protection avec traçage. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus