Marco Odermatt réalise le triplé à Adelboden

Marco Odermatt a signé une nouvelle démonstration dans le géant d'Adelboden. Le Nidwaldien ...
Marco Odermatt réalise le triplé à Adelboden

Odermatt signe le hat trick sur la Chuenisbärgli

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Marco Odermatt a signé une nouvelle démonstration dans le géant d'Adelboden.

Le Nidwaldien a devancé de 1''26 son dauphin Aleksander Aamodt Kilde pour cueillir son cinquième succès de l'hiver, le quatrième en quatre géants disputés cette saison et le 29e au total en Coupe du monde.

Le patron du ski alpin masculin a donc entamé 2024 comme il avait conclu 2023. Vainqueur du super-G de Bormio le 29 décembre avec une marge de 0''98 sur le 2e Raphael Haaser, il a forcé la décision dès la première manche - pourtant très courte - à Adelboden. Deuxième provisoire, Stefan Brennsteiner pointait ainsi à 1''04.

Marco Odermatt, qui en est à sept victoires consécutives en Coupe du monde de géant - et à trois de suite à Adelboden, ne s'est pas contenté d'assurer en deuxième manche malgré un brouillard dense. Il a réussi le 2e temps sur le second tracé derrière River Radamus, qui a grimpé de la 20e à la 4e place finale.

Avec désormais 29 victoires au total, Marco Odermatt est le no 12 dans la hiérarchie masculine, à égalité avec l'Autrichien Stefan Eberharter. Ses 18 succès en Coupe du monde de géant le placent par ailleurs à hauteur d'Alexis Pinturault au 5e rang du classement historique de la discipline chez les hommes.

Murisier 13e

Justin Murisier, brillant à Bormio en vitesse (4e en descente, 5e en super-G), a quant à lui fait parler sa confiance sur la Chuenisbärgli. Le Bagnard s'est hissé du 23e au 13e rang grâce à une excellente deuxième manche (5e temps) pour décrocher son premier top 20 de l'hiver dans la discipline.

A l'inverse, Gino Caviezel n'a pas trouvé la solution sur le second parcours, perdant trois places pour terminer 12e avec 0''05 d'avance seulement sur Murisier. Livio Simonet (22e) et Thomas Tumler (25e) ont également marqué des points, alors que Loïc Meillard avait perdu un ski en première manche.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus