Corinne Suter: « Tout m'a semblé plus facile »

Son sentiment avant la course était le bon. 'Vendredi, j'étais morte de fatigue, aujourd'hui ...
Corinne Suter: « Tout m'a semblé plus facile »

Corinne Suter:

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Son sentiment avant la course était le bon. 'Vendredi, j'étais morte de fatigue, aujourd'hui tout m'a semblé plus facile', a déclaré Corinne Suter après son triomphe dans la descente des Mondiaux.

-Corinne Suter, il y a deux jours vous avez glané l'argent du Super-G et maintenant l'or en descente. Que d'émotions!

'Je suis tellement émue parce que je sais les sacrifices qu'il a fallu faire pour en arriver là et tout le travail qu'il y a derrière. Beaucoup de choses se sont passées ces dernières années. Maintenant je sais que cela vait la peine de se battre.'

-Après l'entraînement de vendredi, on aurait pu lire entre les lignes que vous vous seriez contentée d'une médaille, peu importe le métal.

'Non, ce n'était pas ça. Mais gagner, c'est le step supplémentaire. D'avoir été la plus rapide aujourd'hui me donne un sentiment très particulier. J'étais plus détendue avant la course que je ne l'avais jamais été. Et pourtant, j'étais encore très fatiguée vendredi. J'avais à peine dormi. Et voilà qu'un jour plus tard, tout m'a semblé facile. C'est pour ça que je savais qu'aujourd'hui ça passerait.'

-Au début de votre carrière, vous étiez tendue avant les événements importants. Là vous venez de remporter votre quatrième médaille lors des quatre dernières courses de vitesse aux Championnats du monde. Comment avez-vous géré cette transformation?

'A Cortina, ça m'aide peut-être qu'il n'y ait pas de spectateurs. J'ai pu me préparer à l'écart et adopter une approche plus détendue avant les courses. Bien sûr que la pression est là, avec beaucoup de gens qui s'attendaient à une médaille, même si les dernières semaines n'ont pas été très bonnes. Mais j'ai réussi à évacuer la pression. La médaille d'argent du Super-G m'a donné une confiance supplémentaire.'

-Une fois de plus, vous partagez le podium avec Lara Gut-Behrami. Amitié ou compétition, quelle est votre relation?

'C'est agréable de partager le podium avec une Suissesse. Mais en fin de compte, c'est ta propre performance qui compte. On ne peut pas vraiment regarder à gauche et à droite. Chacun fait sa course pour lui.'

-Lara Gut-Behrami vous décrit comme étant 'l'une des plus gentilles coéquipières' qu'elle a côtoyées jusqu'à présent.

'Vraiment? C'est beau (elle rit). Nous nous entendons bien et je n'oublie pas qu'elle s'est occupée de moi et qu'elle m'a parlé quand je n'allais pas si bien.'

-Est-ce qu'on vous verra bientôt avec un casque doré au lieu de votre modèle en argent?

'J'aime beaucoup le modèle actuel, bien que certains l'aient surnommé la boule à facettes. Je pense que je vais le garder. Je préfère avoir de l'or autour du cou que sur ma tête.' (elle rit)

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus