Le FCB mal récompensé de ses efforts

Le FC Bâle a mordu la poussière en Bulgarie. Mercredi soir, les Rhénans ont perdu 1-0 à Sofia contre Ludogorets Razgrad, à l’occasion de leur troisième match dans le groupe B de la ligue des Champions. Les Bulgares ont inscrit le but victorieux dans les arrêts de jeu de la rencontre, alors que le FCB avait brillamment défendu jusqu'à là. Les Bâlois ont évolué durant environ 75 minutes en infériorité numérique dans cette partie.

Le tournant du match : Serey Die voit rouge

L’entame de match a été de bonne facture entre deux équipes qui ont cherché à se montrer menaçantes. Le champion de Bulgarie a été le premier à se mettre en évidence sur un coup franc excentré, mais le portier bâlois, Tomas Vaclik, veillait au grain. Le tournant du match a eu lieu à la 18e minute de jeu. Le milieu de terrain bâlois, Geoffroy Serey Die, a légèrement trop poussé son ballon et a voulu se rattraper en taclant son adversaire direct. Mal lui en a pris, l’arbitre a sifflé une faute et a surtout brandi le carton rouge. Une décision qui est très sévère, tant il a semblé que l’Ivoirien n’a pas du tout cherché à faire de mal à son vis-à-vis. Reste que le FCB allait devoir jouer durant plus de 70 minutes à 10 contre 11.

Le FC Bâle en mode « catenaccio »

La physionomie de la rencontre a changé à partir de ce moment-là. Les Bulgares ont monopolisé le ballon et fait courir les Bâlois. Les hommes de Paulo Sousa n’ont pas ménagé leurs efforts. Les deux milieux de terrain offensifs, Davide Calla et Derlis Gonzalez, ont multiplié les courses dans leurs couloirs, alors que Breel Embolo a fait parler sa puissance et a conservé plusieurs ballons, surtout en première mi-temps. Derlis Gonzalez a d’ailleurs eu une immense occasion d’ouvrir la marque en fin de première période, mais le gardien du champion de Bulgarie a mis son veto. Après le thé, la pression de Ludogorets Razgrad s’est accentuée sous les encouragements des 35'000 spectateurs du stade de Sofia. Les Bulgares ont tout essayé pour mettre à mal un bloc bâlois imposant, compact et efficace, en vain. Mais alors qu’on s’acheminait vers un score de parité qui aurait récompensé les efforts et l’abnégation des hommes de Paulo Sousa, le tir de Minev a pu tromper le pauvre Tomas Vaclik, irréprochable mercredi soir.

 

Cette victoire a entraîné une euphorie générale dans un stade plutôt bien garni. Peu de supporters de Ludogorets Razgrad ont fait le déplacement en direction de la capitale, Sofia. En revanche, les Bulgares ont salué la première victoire d’une équipe de leur pays en phase de groupe de la ligue des Champions. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes