ONU: Guterres salue l'effort chinois et veut travailler avec Trump

Le secrétaire général de l'ONU a salué mercredi la 'position très nette' de la Chine en faveur ...
ONU: Guterres salue l'effort chinois et veut travailler avec Trump

ONU: Guterres salue l'effort chinois et veut travailler avec Trump

Photo: Keystone

Le secrétaire général de l'ONU a salué mercredi la 'position très nette' de la Chine en faveur du multilatéralisme, à quelques heures de l'arrivée mercredi à Genève du président Xi Jinping. Antonio Guterres veut aussi coopérer avec l'administration de Donald Trump.

Devant les correspondants accrédités à l'ONU, le nouveau secrétaire général admet qu'il est possible de ne pas être d'accord 'sur toutes les questions' avec la Chine. Mais cette divergence 'ne diminue en aucun cas l'importance essentielle de cette position chinoise', ajoute M. Guterres. Celui-ci devait rencontrer dans l'après-midi M. Xi, arrivé dimanche en Suisse et qui était notamment mardi soir à Lutry (VD).

Le président chinois avait aussi affirmé mardi au Forum économique mondial (WEF) de Davos que la mondialisation est irréversible, face à l'hostilité de Donald Trump au libre-échange. Le prochain président américain avait aussi lancé récemment des déclarations critiques sur l'ONU.

M. Guterres souhaite 'dialoguer de manière constructive' avec l'administration de M. Trump. Le républicain a aussi affirmé que l'ONU 'est pleine de potentiel', fait remarquer le secrétaire général. Selon lui, il faudra travailler pour que ces ressources soient exploitées.

Appel avant la rencontre sur la Syrie

Il espère par ailleurs que la réunion prévue à Astana à l'invitation de la Russie et de la Turquie sur le confit syrien puisse 'consolider le cessez-le-feu'. Elle doit contribuer à lancer les conditions pour que les discussions politiques en février à Genève 'puissent aboutir'.

Il insiste sur la souffrance des Syriens, l'impact sur toute la région, notamment l'Irak, et l'augmentation des actes terroristes. 'Les conséquences sont trop dangereuses pour tout le monde', a affirmé M. Guterres.

Conscient des 'échecs' de l'ONU, M. Guterres va axer son mandat sur la prévention des conflits, la réforme du maintien de la paix ou encore celle du système du développement pour mieux oeuvrer aux Objectifs du développement durable (ODD) avec les Etats membres et mieux lutter contre le changement climatique. Il veut une ONU 'plus efficace', plus simplifiée, plus décentralisée.

L'organisation doit 'regagner' le niveau de confiance dont elle a besoin. Mais M. Guterres admet que ces réformes ne seront pas faciles.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus