« Ne nous sous-estimez pas, et ne nous testez pas », avertit Trump

Donald Trump a mis en garde le régime nord-coréen qu'il a qualifié de 'dictature brutale' dirigée ...
« Ne nous sous-estimez pas, et ne nous testez pas », avertit Trump

Trump contraint d'annuler un déplacement entre les deux Corée

Photo: KEYSTONE/AP/ANDREW HARNIK

Donald Trump, en visite en Corée du Sud, a tenté mercredi de se rendre sur la zone démilitarisée (DMZ) qui marque la frontière avec la Corée du Nord. Il a néanmoins dû renoncer à son projet en raison d'un brouillard trop épais, annonce la Maison Blanche.

L'hélicoptère à bord duquel le président américain avait pris place a dû rebrousser chemin à cinq minutes de l'atterrissage prévu sur la DMZ. Une seconde tentative a dû être annulée, la météo s'étant encore dégradée, précise la Maison Blanche.

Selon la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders, le président sud-coréen Moon Jae-in devait rejoindre M. Trump sur place.

Cela aurait été 'un moment historique', selon elle, car cela aurait été la première fois qu'un président américain et son homologue sud-coréen se seraient trouvés ensemble sur place: 'Cet effort montre la force de l'alliance entre nos deux pays', a-t-elle ajouté.

Ce déplacement sur la DMZ ne figurait pas sur le programme de la visite présidentielle en Corée du Sud - par manque de temps, avait indiqué la Maison Blanche avant le début de cette vaste tournée asiatique - mais certains s'attendaient à ce déplacement symbolique. Trump, a ajouté sa porte-parole, a été déçu de devoir y renoncer.

Incontournable

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la DMZ est probablement la frontière la plus militarisée au monde. Située à quelques dizaines de kilomètres au nord de Séoul, cette bande de terre de 4 km de large et de 248 km de long est parsemée de barrières électrifiées, de champs de mines et de murs antichars.

Au cours des trois dernières décennies, une brève halte dans ce lieu chargé en symboles est devenue presque incontournable pour tous les locataires de la Maison Blanche. Depuis la visite de Ronald Reagan sur place en 1983, seul George H.W. Bush n'a pas effectué ce déplacement.

Le chef de la Maison Blanche est attendu ce mercredi en Chine, troisième étape de sa longue tournée asiatique qu'il a entamée au Japon

/ATS
 

Actualités suivantes