L'EI revendique l'attaque contre un centre du renseignement afghan

Des hommes armés ont attaqué lundi matin le principal centre d'entraînement militaire des services ...
L'EI revendique l'attaque contre un centre du renseignement afghan

L'EI revendique l'attaque contre un centre du renseignement afghan

Photo: KEYSTONE/EPA/JAWAD JALALI

Des hommes armés ont attaqué lundi matin le principal centre d'entraînement militaire des services de renseignements afghans (NDS) dans l'ouest de Kaboul. L'opération a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

'Deux kamikazes de l'EI ont attaqué le centre des renseignements afghans à Kaboul', a indiqué son agence de propagande Amaq. Aucun détail ni bilan n'était disponible plus de deux heures après le déclenchement de cette attaque, mais un photographe de l'AFP a vu deux ambulances quitter les lieux.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Najib Danish, l'assaut a commencé 'vers 10H00 (06H45 suisses) ce matin: un groupe d'assaillants armés a attaqué un bâtiment du centre d'entraînement du NDS à Kaboul. Nous ignorons le nombre d'assaillants et s'il y a des victimes', a-t-il déclaré. 'Nous avons lancé nos opérations, les combats continuent'.

Attaques 'complexes'

Son adjoint, Nasrat Rahim, a fait état de 'tirs d'armes lourdes et légères' entendus dans ce quartier proche de l'Université de Kaboul. Naweed, un élève qui se rendait à l'école a raconté la soudaineté de l'attaque: 'J'ai entendu les tirs de RPG (lance-roquettes) et d'armes à feu, la police est arrivée sur place très rapidement et a bloqué les rues. Personne ne peut rentrer chez soi', a-t-il dit à l'AFP.

Des témoins ont mentionné sur Twitter le bruit d'une 'explosion suivi de tirs', notamment de RPG, scénario classique des attaques complexes menées par les insurgés contre leurs cibles, la première déflagration servant à ouvrir la voie à des commandos armés. 'Toutes nos unités d'élite ont été dépêchées sur place' a confirmé une source sécuritaire sous couvert d'anonymat.

Kaboul régulièrement visée

Selon cette source le centre d'entraînement '80', situé dans l'ouest de la capitale, est le plus grand utilisé par le NDS: c'est là que tous les agents des services de renseignement afghans sont formés.

Il avait déjà été visé en septembre par l'explosion d'un véhicule piégé devant son entrée principale qui avait fait trois blessés selon le ministère de l'Intérieur.

La capitale afghane est régulièrement la cible d'opérations armées de la part des insurgés: au moins 18 attentats d'ampleur ont été recensés par l'AFP depuis le début de l'année, dont celui du 31 mai dans le quartier diplomatique. L'explosion d'un camion citerne piégé chargé de plus d'une tonne et demi d'explosif avait fait 150 morts et 400 blessés.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus