Deux manifestants tués dans des heurts avec la police en Egypte

Deux manifestants ont été tués vendredi dans des heurts entre des partisans des Frères musulmans et la police. Ils se sont produits au Caire et dans plusieurs villes d'Egypte.

Un manifestant a été abattu par la police lors d'une marche organisée à l'issue de la prière du vendredi dans la ville d'Ismaïlia, sur le canal de Suez. Un autre a succombé à une blessure par balle à la tête, dans la province rurale de Fayoum, au sud-ouest de la capitale.

Les islamistes égyptiens organisent des manifestations quasi quotidiennes dans la capitale et dans d'autres agglomérations en dépit de l'interdiction prononcée le mois dernier contre les Frères musulmans, désormais considérés comme une organisation terroriste par le gouvernement, soutenu par l'armée.

Les Egyptiens sont appelés aux urnes dans moins de deux semaines pour se prononcer sur une nouvelle Constitution, étape essentielle dans le processus de transition démocratique promis par les autorités.

/ATS


Actualisé le