Etat d'urgence en Sardaigne après une tempête qui a fait 18 tués

Le gouvernement italien a décrété mardi l'état d'urgence en Sardaigne, après le passage d'un cyclone dans la nuit. Dénommée Cleopatra, la tempête a tué au moins 18 personnes et laissé des centaines d'autres sans domicile.

"C'est une tragédie nationale", a dit le président du conseil Enrico Letta, à l'issue d'une réunion d'urgence de son gouvernement. Il a précisé que l'état d'urgence permettrait de délivrer plus rapidement une aide aux régions sinistrées, où la tempête a fait déborder les rivières, et a provoqué des inondations dans de nombreux domiciles.

Comme une bombe

Le président de la Sardaigne Ugo Cappellacci a dit à la télévision que la ville d'Olbia, dans le nord-est de l'île, et les environs de Nuoro, dans le centre, avaient été particulièrement inondés, avec plusieurs ponts effondrés.

"La situation est tragique", a-t-il dit. Le maire d'Olbia, Gianni Giovanelli, a lui déclaré que l'eau avait jailli "comme une bombe" lors des inondations, et que les pluies avaient atteint en une heure et demie le niveau observé au bout de six mois à Milan.

Centaines d'évacuations

Les sauveteurs poursuivaient leurs efforts pour atteindre des zones rurales ou montagneuses difficiles d'accès. Les pompiers ont effectué plus de 600 interventions sur toute l'île.

Les averses ont surpris les habitants par leur violence. "Il est tombé 440 mm de pluie, soit autant que sur six mois en temps habituel, ce qui est un événement exceptionnel", a noté à l'antenne de la télévision SkyTG24 le chef de la protection civile.

Le pire est passé

Ces tempêtes "ont frappé environ 20'000 personnes, mais la phase d'urgence la plus aiguë est passée", a indiqué Gianfranco Galaffu, directeur de la protection civile à la préfecture de Sassari, qui supervise la zone d'Olbia.

Les dégâts matériels provoqués par les intenses averses et les inondations qui ont surpris par leur intensité sont importants.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes